Vous êtes ici : Accueil > ITALIEN > Lycée > ESABAC
Publié : 24 octobre

ESABAC

Les sections binationales Esabac

Qu’est ce que l’EsaBac ?

En septembre 2010, un nouveau dispositif éducatif est entré en vigueur de
part et d’autre des Alpes : l’EsaBac, qui permet aux élèves italiens et français d’obtenir simultanément deux diplômes à partir d’un seul examen - l’Esame di Stato italien et le Baccalauréat français. Cette double délivrance ouvre les mêmes droits à ses titulaires dans les deux pays, notamment pour l’accès à l’enseignement supérieur.

A qui s’adresse la section Esabac ?

Cette formation est ouverte aux élèves de 3ème obtenant un passage en seconde, susceptibles d’atteindre le niveau B1 du CECRL ( Cadre européen commun de référence pour les langues ), avant l’entrée en classe de première , motivés et intéressés par la langue et la culture du pays et ayant un bon potentiel de progression dans la langue vivante de la section.

Que fait-on en EsaBac ?

Pendant trois ans, l’élève bénéficie d’un enseignement dans la langue choisie en littérature ainsi qu’en histoire-géographie ; ces enseignements se substituent aux horaires des enseignements communs de ces mêmes disciplines.

Les horaires sont :
7h en seconde

- 4h de Littérature italienne (dont 2h remplacent la LVB),
- 3h d’Histoire-Géographie (cours dispensés en langue italienne et qui remplacent les 3h d’Histoire-Géographie en français).

8h en première et terminale

- 4h de Littérature italienne (dont 2h remplacent la LVB),
- 4h d’Histoire-Géographie (cours dispensés en langue italienne et qui remplacent les 3h d’Histoire-Géographie en français, une heure supplémentaire est donc accordée aux élèves qui préparent l’ESABAC).

Où préparer l’EsaBac dans l’Académie de Lyon ?

Dans l’une des sections binationales :

Où préparer l’EsaBac dans l’Académie de Lyon si je souhaite m’inscrire en STMG ?

La Cité Scolaire Albert Thomas de Roanne propose un parcours ESABAC-ERASMUS à destination des élèves de la filière STMG. Cliquez ici pour plus d’informations.

Les textes de référence :

Le B.O. spécial n°5 du 17 juin 2010

Les programmes