Vous êtes ici : Accueil > INTERLANGUES > NUMERIQUE > Tutoriels > Utiliser la présentation assistée par ordinateur (de type Power Point) en (...)
Publié : 10 septembre 2011

Utiliser la présentation assistée par ordinateur (de type Power Point) en cours de langue

1) Qu’est ce que la PréAO ?

PréAO : Présentation Assistée par Ordinateur

La PréAO permet la diffusion sur un ordinateur ou la projection via un vidéoprojecteur d’une succession de diapositives qui contiennent des animations de texte, d’images, de sons, de vidéos, de diagrammes, etc...

2) Matériel nécessaire

Pour réaliser une PréAO :
- un ordinateur
- des ressources multimédia
- accessoirement, une connexion internet pour aller chercher ses ressources
- un logiciel de création de présentations :

  • PowerPoint : logiciel fourni avec la suite Microsoft Office (payante), crée des fichiers .ppt, .pps
  • OpenOffice.org Impress (gratuit) : fichiers .sxi, sti mais aussi .ppt et .pps
  • Keynote : logiciel fourni avec la suite iWork (payante), crée des fichiers .key, .ppt

Pour projeter la PréAO :
- un ordinateur relié à une télé + convertisseur télé, ou à un vidéoprojecteur (accroché au plafond, ou mobile)

ou

- une salle informatique
- un logiciel pour visionner le diaporama (PowerPoint Viewer par exemple)
- des enceintes

Remarque : Il s’avère parfois nécessaire d’effectuer quelques ajustements d’un diaporama créé sur un ordinateur et diffusé sur un autre, selon le type de visionneuse ou de logiciel utilisé pour la création d’une part et la projection/diffusion du diaporama d’autre part.
Ainsi, une présentation récupérée sur Internet ou que l’on a créé soi-même sur un autre ordinateur peut, lors de sa diffusion en classe, poser des problèmes d’affichage , d’effets et/ou de transitions des diapositives en mode diaporama.

3) Tutoriels en ligne :

Onlydoo

Créer un diaporama avec OOo Impress

Créer un diaporama avec PowerPoint / OOo Impress

Créer un diaporama avec PowerPoint

Fonctionnalités de PowerPoint sur le site de Microsoft

Tutoriel Ybet

4) Vers une réflexion pédagogique...

Les avantages de la PréAO :

- multiplicité des documents
- permet de juxtaposer des documents, d’y apposer des questions, des indications, des réponses
- les documents sont de meilleure qualité, et présentés clairement
- possibilité d’insérer des hyperliens pour accéder directement à un site web à partir d’une diapo (si on dispose d’un accès à Internet)
- différentes possibilités de sauvegarde ou d’export (internet, pdf, ...)
- enrichir son message : démontrer, illustrer, animer, accentuer ce qui est important
- possibilité de concevoir ses diapositives facilement et à l’avance, de les modifier simplement
- régler l’apparition des différents objets à l’écran selon les besoins (anciens « rabats »)
- meilleure gestion de la classe
- mobiliser l’attention de l’élève et favoriser sa motivation
- élève davantage exposé à des documents authentiques
- faire participer plus d’élèves : ils ont les yeux sur le document, à l’endroit voulu du document ; les indices aident les plus faibles.

Ses limites :

- tendance à rendre l’élève passif
- préparation différente de la part du prof de ses cours (calculer à l’avance les interventions des élèves)
- comment / où récupérer mes ressources, les modifier si besoin, etc...
- problème des droits...

Les écueils à éviter :

- cours trop magistral : rendre le diaporama interactif, ou le coupler avec un exercice interactif, des fiches papier, ouvrir sur le web.
- savoir se détacher de sa présentation (savoir s’adresser à ses élèves sans "son Power Point")
- différencier les présentations en fonction du niveau / du profil des élèves
- n’utiliser que la PréAO durant tout un cours, voir tous les cours : varier les types d’exercices, d’activités

- trop mettre de contenu sur la même diapo (et non les points clés) ou trop d’images
- utiliser une police de caractères trop petite et difficile à lire
- intégrer sur une diapo une copie intégrale d’une page de livre
- abuser des possibilités offertes par le logiciel, et tenter d’en mettre plein la vue (le « trop d’animations » tue l’animation), animations qui distraient l’attention, animations qui lassent
- négliger d’intégrer des illustrations lorsque ça peut être utile, ou à l’inverse n’utiliser que du texte